#Lifestyle: Devenir le client Parfait

Quand on fait du shopping, souvent, on trouve quelque chose à redire à la vendeuse/au vendeur. Pas assez souriant, pas assez serviable, trop lent, trop rapide, et j’en passe.

Mais quand on passe de l’autre coté du comptoir, et bien, finalement, on se dit que les clients aussi, feraient bien parfois de balayer devant leur porte avant. Parce que oui, parfois, il y a de quoi donner des coups de pelle. ( CF: Les WTF d’une vendeuse).

tribulation_caissiere_image2

Crédit Photo: Les tribulations d’une caissière ( voir bibliographie plus bas)

J’ai donc eu l’idée de faire un petit billet sur comment devenir un client parfait ( ou bien, consolider ses acquis). Let’s go:

  1. Soyez polis. Il s’agit là d’un point extrêmement logique, la base de la base, mais bien souvent oublié. Un bonjour, un merci, un au revoir, voir, un sourire, je vous promets, c’est très agréable. Comme tout être humain, la personne en face de vous sera beaucoup plus à même d’être agréable avec vous si vous l’êtes avec elle.
  2. . Lisez les petites lignes. Ce n’est pas là pour rien. Inutile après de hurler au scandale en caisse, si un produit ne passe pas en promo, si vous l’avez pris en 15 exemplaires alors que la promo est applicable seulement dans la limite de 3 produits par personne et par jour. De plus, les dates, marques, et  spécificités des bons de réduction sont elles aussi, utiles.
  3.  Ne payez pas avec un billet de 50 ou 100 euros, pour un journal. Parce que pour nous c’est infernal, on y passe toute notre monnaie. Surtout en tout début de journée. D’autant que la plupart du temps, c’est juste que le client a la flemme de fouiller dans son porte feuille pour donner le compte… Ayez pitié!
  4. Ne payez pas en chèque pour une somme minime. Pourquoi? Parce que c’est chiant. Ca prend du temps, pour un paquet de café, de payer en chèque. Il faut déjà, sortir le chéquier, le déchirer correctement, le signer, le faire imprimer ( parfois, les machines sont looongues), faire vérifier le montant… Ça ralenti beaucoup la file. Pour pas grand chose. Vive le sans contact sur les cartes bancaires.
  5. Ne faites pas de scandale à la caissière ou à la vendeuse. Vous n’imaginez pas, le nombre de client qui viennent nous insulter, parce qu’il n’y a plus telle ou telle promo en rayon… Encore une fois, sur la pub il est marqué  » dans la limite des stocks disponibles » si il n’y en a plus c’est que le stock n’est plus disponible justement, et donc, ce n’est pas notre faute. Il fallait venir plus tôt! De plus, ne pas profiter de la dernière promo sur la lessive, alors qu’il y en a de nouvelles chaque semaine, ce n’est pas la fin du monde, il y a pire dans la vie… On relativise!
  6. Ne venez pas 5 min avant la fermeture. Non vraiment, même pour une mini course, parce qu’on le sait tous, ça prendra plus de 5 min et la mini course se transformera en chariot plein à craquer! Sachez que nous maudissons, tous ceux qui passent la porte, 5 ou 10 min avant la fermeture. Parce que,  passer les derniers clients se fait TOUJOURS après l’heure, qu’évidement, pour peu qu’un prix ne passe pas, que la carte ne passe pas, que le gamin se sauve, le temps de ranger ses courses, on perd de précieuses minutes et puis, une fois le dernier client passé, ce n’est pas fini pour nous, il faut encore nettoyer les caisses, compter, et fermer le magasin… Alors s’il vous plait, nous aussi, de temps en temps, on aimerait bien finir à l’heure.
  7.  Ne soyez pas impatients. Vous aussi vous avez surement le syndrome de la file qui n’avance pas. Mais, à quoi bon s’énerver? Ça n’avancera pas plus vite. D’autant que, la plupart du temps, c’est ceux qui râlent que ça n’avance pas qui, quand leur tour est venu, retardent tout autant la caisse… Une caisse peut etre bloquée pour plusieurs raisons: un prix manquant, ou erroné. Un double passage et il faut la carte du manager pour l’annuler ( le manager n’attend pas toute la journée à l’accueil en attendant qu’on l’appelle, lui aussi a des choses à faire et peut ne pas arriver dans la seconde), ou bien, un client un peu long devant.  De plus, même si ça vous parait plus long, une caisse ne reste rarement bloquée plus de 3 minutes, montre en main. Vous êtes vraiment à trois minutes près? Si oui, alors je vous conseille le drive plutôt! Autres astuces: ne venez pas aux heures de pointes.
  8.  Ne rangez pas les articles n’importe où! Parce que nous, derrière, on passe la journée à ranger. Et on perd un temps phénoménale. Et à défaut, surtout,  rangez le surgelé, dans un rayon de surgelé, et le frais, dans un rayon de frais. Parce que sinon, nous sommes obligés de jeter puisque, n’étant pas derrière chaque client, nous ne savons pas depuis quand le produit est sorti. Donc, non seulement on perd du temps mais en plus, on gâche de la nourriture…
  9.  Ne nous agressez pas quand on vous demande quelque chose. Carte fidélité, code postal, pièce d’identité… Nous n’y sommes pour rien, et, personnellement, que vous répondiez positivement ou non, on s’en contre fout. Si on le demande, c’est qu’on est tenu de demander. Un simple  » non » et on enchaîne sur autre chose. Pas la peine de polémiquer. De plus, sachez qu’être client depuis 20 ans ne vous gracie pas de la présentation de la carte d’identité pour les chèques. Même règle pour tous.
  10.  Ne nous hurler pas dessus parce que la carte de fidélité ne vous rapporte pas assez à votre gout. Comme partout, ou presque, la carte de fidélité n’est pas fait pour vous offrir un chariot de course chaque mois. Ou alors, filez moi le nom du magasin. La carte fidélité vous permet d’avoir certains avantages en fonction soit, des produits que vous prenez et qui vous seront indiqués en rayon, sur les pubs, etc. Soit, d’avoir des avantages en fonction des sommes que vous dépensez. Soit les deux. Donc. A vous de faire en fonction pour faire grimper votre cagnotte. Que voulez vous qu’on fasse de plus?  Ne vous déchargez pas sur nous, écrivez au siège si vraiment vous n’êtes pas satisfaits.
  11.  Mettez vos sacs neufs en premier. Ca peut paraître logique mais si vous voulez vos sacs en premier afin de pouvoir ranger rapidement, ne les mettez pas à la fin à l’autre bout de la caisse, on a pas le bras qui fait 3 mètre de long. Sisi, je vous jure.
  12.  Sortez vos courses de vos sacs. Plutôt que les poser pleins sur le tapis… On gagne du temps, et vous aussi!
  13. Faites attention à la lumière. Si la lumière est allumée, c’est que la caisse est ouverte. Si elle clignote, c’est qu’elle va fermer bientôt. Si elle est éteinte, complètement, ou si la seule partie allumée est la partie  » fermée » et bien, c’est que la caisse est fermée. Merci de ne pas faire du forcing.

 

Voila, je crois que j’ai fait grosso modo le tour. En bref, nous aussi, nous sommes humains, et nous ne sommes pas infaillibles. Nous ne sommes pas au boulot pour nous faire hurler dessus toute la journée parce que le lait est à un centime de plus qu’indiqué en rayon ( véridique) Alors, soyez un peu indulgents comme vous aimeriez qu’on le soit avec vous. Mais avec tous ces conseils, je ne doute pas que la prochaine fois, si ce n’était déjà pas le cas, vous serez un client parfait.

A lire: Les tribulations d’une caissière, Anna Sam ( le roman)

Les tribulations d’une caissière, Akita, Wol ( la BD)

Tribulation d’un caissière, le blog: http://caissierenofutur.over-blog.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s